top of page

Le collier de perle, entre origine et héritage

Je me suis décidée à écrire cette article il y a quelque jours suite à une déception IMMENSE de la part d'internet. Je voulais me renseigner et en apprendre un peu plus sur ce produit incontournable, mais rien, pas d'article sur d'où il vient et sur l'héritage qu'il nous laisse. Alors, me voici ! Le collier de perle est et restera un produit iconic dans l'univers de la mode. Pourtant, aujourd'hui il n'apparait plus comme l'essentiel du vestiaire qu'il a longtemps été. Ne serait-il pas temps de lui rendre ses lettres de noblesse ?





Déjà, il est important de savoir d'où il vient, ce qu'il représente et le contraste entre ses différentes significations dans chaque cultures.


Premier surprise, il fut longtemps le bijou des hommes, en Inde notamment, les mers chaudes se placent comme véritable ressource d'huitres Perlières, les colliers de perles s'observent au cou des maharajas, et grands hommes de l'époque, ils symbolisent alors la puissance et la richesse mais aussi la pureté et la pleinitude.


Cette mode arrivera plus tard en Europe. On verra les hommes porter ces colliers à la renaissance et aux 17ème siecle. Les femmes s'en empareront à leur tours autour du 18ème siècle, Elles prennent leur perle d'Amérique, et les apparentent à des gouttes de rosée. Elles les placent délicatement sur leur nuque et laisse tomber les perles sur leurs épaule et décolleté.


Sa rareté explique aussi l'attrait qu'on lui porte depuis la renaissance.



Coco Chanel et ses intemporels perles et petite robe noire

L'époque art-déco raffolera alors de ces perles nacrées. Leur forme et leur couleur répondent à l'esthétique fixe et géométrique de cette période.

C'est d'ailleurs pendant cette période, que l'on va commencer à découvrir et comprendre la culture de ces perles. L'homme va apprendre à la cultiver et la commercialiser plus facilement, Elles se démocratisent alors et on verra apparaitre des sautoirs spectaculaire. Mais si, vous les avez forcement déjà vu autour du coup de Coco Chanel, d'Audrey Hepburn ou encore Grace Kelly.

Des craintes vont tout de même apparaitre. Des objets convoités, cultivé de manière industrielle pendant une période où on se révolte pour un oui et pour un non. On se doute que ça n'allait pas faire mouche !






Coco Chanel va justement éteindre peu à peu les craintes qui obsèdent les révolutionnaires locaux. Elle va fièrement les exhiber autour de son cou et dans ses collections jusqu'a les rendre indispensable au vestiaire féminin de l'époque. La démocratisation de ce bijou si convoité est en marche.



Et aujourd'hui ?


Les perles, aujourd’hui, traversent les frontières et se conjuguent à tous les temps et à toutes les modes. On les retrouve dans les films, dans les collections actuels, sur de nombreux aesthetic. La perle retrouve ses lettres de noblesse et se redécouvre. A l'origine, elle est synonyme de pureté, de richesse et d'élégance, cette première symbolique peut être dérangeante et c'est pourquoi elle devient le Geai moqueur des créateurs, elle représente aujourd'hui un accessoire essentiel pour transmettre des missives d'acceptation, de tolérance et permet de donner un coté impactant à ces messages d'espoir et de respect de l'autre.


Comme je l'ai surement déjà dit, de nombreuses pièces historiques réapparaissent aujourd'hui sous une forme différentes voir antinomique à leur fonction et symbolique d'origine.

Les créateurs d'aujourd'hui utilisent ces morceaux d'histoire pour les faire perdurer à travers le temps.


Vous comprendrez mieux en photo, allez jeter un oeil à l'oeuvre de ces créateurs qui ont redécouvert le collier de perle, des artistes comme Yogi Yamamoto ou de Comme des garçons X Mikimoto, n'hésitez pas à flâner sur le E-shop de Mikimoto, un Joaillier spécialisé dans la perle, c'est dans le thème ! Tout une collection en partenariat avec Comme Des Garçons ou ils revisitent le collier de perle en le transformant en bijou genderless et symbolique. De l'origine à l'héritage, n'y a-t-il vraiment qu'un pas ? Je vous laisse le découvrir ...

Commentaires


bottom of page